lundi 19 novembre 2012

Dans les forêts de Sibérie

Dans les forêts de Sibérie
Sylvain Tesson
Gallimard, 2011


"Je suis au seuil d'un rêve vieux de sept ans. En 2003, je séjournai pour la première fois au bord du Baïkal. Marchant sur la grève, je découvris des cabanes régulièrement espacées, peuplées d'ermites étrangement heureux. L'idée de m'enfouir sous le couvert des futaies, seul, dans le silence, chemina en moi.Sept ans plus tard, m'y voilà."

Pourtant il a bien arpenté la Terre, surtout l'Asie.
Mais:
"Les hommes qui ressentent douloureusement la fuite du temps ne supportent pas la sédentarité. En mouvement, ils s'apaisent. Le défilement de l'espace leur donne l'illusion du ralentissement du temps, leur vie prend l'allure d'une danse de Saint-Guy. Ils s'agitent.
L'alternative, c'est l'ermitage."

On change, quoi.

Le voilà donc parti pour 6 mois dans une cabane de 3 mètres sur 3, sur la rive nord ouest du Baïkal. 700 km de long sur 80 de large, un kilomètre et demi de profondeur, 25 millions d'années, et l'hiver, 110 cm de glace.
Du matériel, de la nourriture, de la boisson, de la lecture (liste fournie ici pages 33-35). L'existence se réduit à une quinzaine d'activités. Cuisiner, couper le bois, lire, écrire, flâner, rêver, explorer les environs.
Les jours se suivent, semblables - ou pas. Le printemps arrive, le lac dégèle.

Un journal au jour le jour, pas toujours passionnant, mais bourré de réflexions intéressantes sur la vie, les paysages, les lectures, la vie...De l'humour et de l’auto dérision.  Une vie ponctuée de pas mal de visites car d'autres cabanes, à 30 ou 100 kilomètres de là, sont habitées par des russes. Thé, vodka (beaucoup de vodka), poisson. Discussions -ou silences. Deux petites chiennes viennent rejoindre sa cabane. Il observe les mésanges.

Au final, le récit d'une expérience, de la réalisation d'un rêve. Une bouffée d'oxygène.

A la fin:
"Sergueï me fait le plus beau compliment de mon existence: "Ta présence ici dissuade les braconniers. Tu auras sauvé quatre ou cinq ours."

Les avis chez babelio
dernièrement, kathel

84 commentaires:

  1. Je l'attends en poche pour me faire ma propre idée. L'auteur n'est pas toujours des plus intéressants ni du point de vue des idées, ni du point de vue du style.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le malheureux a déjà été rhabillé pour l'hiver (ce qui tombait bien) quand j'ai parlé de Petit traité de l'immensité du monde. ^_^ Malheureusement je ne l'ai jamais vu en interview pour avoir une idée plus claire. Mais c'est sûr que parfois il se prend pour le meilleur, le seul à faire ou penser bien, etc... Mais intéressant quand même pour réfléchir.

      Supprimer
  2. Je vois le commentaire de Cathulu et j'allais te demander si tu n'avais pas été agacée par la suffisance du personnage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voir ma réponse à cathulu. Ce n'est pas ce qui me frappe le plus dans ses écrits, mais là je dois en lire un autre, et je vais scruter ça de plus près!

      Supprimer
  3. Tu connais mon avis sur ce livre... Pourtant le début me plaisait, mais les réflexions pleines de condescendance de l'auteur ont fini par me dissuader de poursuivre, (je précise que j'ai lu au moins 150 pages, plus le reste en diagonale... ;-) ) quand à l'auto-dérision, je ne l'ai pas trop remarquée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai bien noté ton billet, récemment. J'avoue aussi quelques diagonales glissées (glace et neige aidant...) mais le livre est court, j'y suis arrivée.
      Hé oui, il se place trop au dessus de la mêlée...

      Supprimer
  4. je fais partie de ceux qui l'habillent pour la Sibérie, je n'ai pas aimé du tout moi qui adore ce type de livre mais là trop c'est trop et les quelques réflexions ne suffisent pas à faire un livre, il me fait penser dans un autre genre à Charles Dantzig qui délaye indéfiniment son premier livre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je l'indique, ce n'est pas toujours passionnant et j'ai eu quelques diagonales de lecture... Mais le Baïkal l'hiver, hein, quand même!

      Supprimer
  5. Bon, après ton billet et tous ces commentaires, je crois qu'il faut que je me fasse ma propre opinion. L'idée de départ me séduit. Est-ce que sa transcription sera à la hauteur? Wait and see...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux voir. Enfile des vêtements chauds et fonce (mais la vodka est facultative...)

      Supprimer
  6. Nous sommes en phase de lecture ! En cours pour moi, pour le grand air

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grand air bien froid! J'ai quand même découvert ce Baïkal en hiver...

      Supprimer
  7. Si l'occasion se présente pourquoi pas, dans le même esprit que Cathulu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord. Pour moi, c'est la bibli qui fournit. Sans risque.

      Supprimer
  8. Excellent livre, le Franck Maubert, Le dernier modèle, Prix Renaudot Essai chez Mille et une nuits!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement, il faut s'intéresser aux essais, qu'ils aient des prix ou pas.

      Supprimer
  9. Pareil que mes camarades. J'adore les récits de voyage, mais Sylvain Tesson m'a agacée dans ce livre. Et il y a aussi ce documentaire qui est passé sur Arte sur son expérience où il est visiblement filmé à différents moments, donc cette retraite n'avait pas l'air si solitaire... Mais j'ai "La marche dans le ciel" du même auteur pour essayer de changer d'avis sur le personnage... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sens que mon avis sur Tesson est biaisé par le fait que je ne l'ai jamais ni vu ni entendu. J'ai quand même noté que sa solitude n'était pas totale et que les buveurs de vodka n'étaient pas si loin.De même Thoreau et son Walden n'étaient pas si isolés. Mais ses réflexions étaient beaucoup plus profondes.
      Je compte lire L'axe du loup, surtout en parallèle avec A marche forcée.
      Si tu veux un récit de voyage qui émerveille, tu as aussi Le temps des offrandes de Patrick Leigh Fermor, qui vient de totalement enchanter mon week end.

      Supprimer
  10. Bonjour Keisha, certaines personnes n'ont pas apprécié mais je pense qu'il est intéressant. Il est dans ma LAL. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fais toi ton opinion. Tout n'est pas à jeter, loin de là. Il a une bonne liste de lecture!!!

      Supprimer
  11. Ouais, bof, j'ai laissé tomber. J'ai trouvé l'idée intéressante, puis finalement assez vaine. Pourquoi est-il besoin d'aller si loin s'abreuver de vodka et de livres ? Vraiment pas convaincu par S. Tesson ni par sa démarche, ni par son récit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais, le Baïkal... Tu ne rêves pas?
      Sinon, oui, pour devenir ermite, point n'est besoin d'aller loin.

      Supprimer
  12. J'ai lu pas mal d'avis négatifs sur l'auteur et sur ce livre, cela ne me dissuadera pas de le lire, pour deux raisons : beaucoup ont préféré Indian Creek de Pete Fromm, qui m'a, moi, considérablement agacée :-)) et puis comment un type qui a sauvé 5 ours du braconnage, même sans le savoir, pourrait-il me déplaire ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ces ours, oui! Et il aime ses chiens. Bref, il n'est pas si mauvais, cet homme! ^_^
      Ceci étant, j'avais bien aimé Indian Creek, en dépit du côté scout débutant de l'auteur.

      Supprimer
  13. J'ai très envie de le lire, j'aime beaucoup son idée de départ (à tous les sens du terme !). Quelqu'un va se terrer au fin fond de la Sibérie avec autant de livres m'est forcément sympathique. Mais je vais attendre la sortie en poche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est pas déjà en poche?
      Tu sais, heureusement, on peut aussi cocooner chez soi avec de bons livres, refusant de sortir... Mais le Baïkal, c'est quand même phénoménal!

      Supprimer
  14. Le documentaire dont parle cathe est disponible sur le web. Pour rebondir sur ce qu'elle dit, il était bien seul et s'est filmé lui même. Et effectivement, la suffisance du personnage est parfois un peu énervante, surtout quand on l'écoute, mais ses récits de voyage sont tout de même intéressants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il va bien falloir que je prenne le temps de découvrir Tesson en live! Mais reconnaissons lui des idées voyage fascinantes, tiens, je vais lire Dans l'axe du loup, où il va sur les traces des forçats évadés de A marche forcée.

      Supprimer
  15. Réponses
    1. Il n'est pas en poche? J'aurais cru.
      J'adore positivement ton nouvel avatar!

      Supprimer
  16. Alors j'ai adoré le fameux document, je me suis précipitée sur le livre et la ... je pense ne pas avoir dépassé les 100 pages, impossible pour moi, pourquoi tant de vodka quand on a la chance d'avoir ce cadre magnifique ! je ne lirai définitivement plus de S tesson, je n'accroche plus à ses écrits.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai été aussi très très étonnée par son absorption abusive de vodka... Je ne pense pas le lire non plus, sauf un, pour compléter une autre lecture.

      Supprimer
  17. Finalement je ne suis pas très tentée par ce titre... J'avais bien aimé ses nouvelles "Une vie à coucher dehors", pour l'instant plein d'autres livres plus attirants m'appellent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, Une vie à coucher dedans, il semble que ce soit bien! Mais d'autres auteurs m'attendent, tout comme toi.

      Supprimer
  18. Pour moi, je me répète, mais ce livre me fais surtout penser à Pierre Bayard ou "comment parler des endroits où l'on n'est pas allé..." Je sais, ce n'est qu'un sentiment qui ne s'appuie sur rien, mais voilà!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu ce livre de Pierre Bayard, je l'aime beaucoup d'ailleurs.
      Quant à Tesson, si, il y est allé, il y a un film. ^_^
      A toi de te faire ton idée (mais ce n'est pas transfiguré comme chez Piazza...)

      Supprimer
  19. J'avais apprécié cette lecture. Tesson possède un ton qui me plait beaucoup. Après, tu as raison ce n'est pas toujours passionnant, mais l'impression générale reste positive.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enfin un défenseur! Car le malheureux a été bien malmené... Ses idées voyage sont bien intéressantes et il va au bout de ses rêves, c'est bien, non? (OK, il en a les moyens, mais quand même)

      Supprimer
  20. Réponses
    1. Cette fois il ne voyage pas, et, oui, j'ai un peu sauté des descriptions... Mais il y a des trucs sympas quand même.

      Supprimer
  21. C'est vraiment très loin de ce que j'apprécie en général mais j'avais vu Sylvain Tesson en parler à la télévision et j'avais trouvé l'interview intéressante. J'ai lu ton billet avec beaucoup de curiosité, même si j'avoue hésiter concernant ce livre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des lecteurs s'avouent déçus, et aussi ne pas aimer le personnage. Mon avis est plus neutre; tu pourrais tenter cette lecture?

      Supprimer
  22. Ça doit être très intéressant en effet .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces coins là sont fascinants, surtout l'hiver, dans mon imaginaire...

      Supprimer
  23. C'est pas lui l'auteur au ton un peu condescendant ? J'aurais du mal je crois... Plus qu'avec 50 Shades of Grey hahaha !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que certains disent. Bon, il est fréquentable par bouquins interposés, et fait des voyages fabuleux, non?
      What? Tu vas lire 50 shades of Grey? En VO j'espère, d'ailleurs à Paris j'ai vu les trois tomes à la gare...Mouhaha!

      Supprimer
  24. j'ai vraiment bien aimé (malgré les défauts) et je m'en souviens bien, des mois après la lecture...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tout cas pour moi c'était un livre que je voulais lire. Trop de vodka, un peu trop de descriptions de forêt, mais l'ensemble m'a intéressée.

      Supprimer
  25. J'avais bien aimé son interview chez Busnel, et le livre a été une belle plongée sauvage, mais je suis restée sur ma faim..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu court, le livre, mais il aurait fallu qu'il aille plus loin, pas de redites, please! Quand même, quelle aventure!

      Supprimer
  26. Je l'ai beaucoup aimé celui-ci !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enfin une qui a aimé! Moi, dès qu'il y a de la nature, je fonce. Et puis le Baïkal, fichtre!

      Supprimer
  27. Brrr, pas trop envie de lecture "froide" en ce moment. Même si ce roman a l'air très bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais son poêle chauffe bien!
      Actuellement je lis un livre dont le début se passe l'hiver en Sibérie. Décidément...

      Supprimer
  28. Il m'attends dans ma bibliothèque en achat d'occaz, je voulais le prendre lors de la fête du livre en 2011 mais il avait été dévalisé. Je n'ai pas pu échangé alors avec cet auteur qui dans sa démarche me plait. Je le lirais cet hiver ... ah mais c'est maintenant !!!
    Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes en automne! Feuilles dorées, brouillard, soleil et parfois douceur... Bonne lecture!

      Supprimer
  29. Noté dans ma LAL déjà. Je suis sûre que je finirais forcément par le lire, mais je pense qu'il ne devrait pas tarder à être en poche, je vais être un peu patiente pour une fois :0)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais l'impression qu'il était en poche, mais je peux me tromper. En tout cas, il le sera!

      Supprimer
  30. Je ne suis pas motivée et ce n'est pas la faute des très bons articles (dont le tien) lus ici et là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement je suis en train d'en lire un autre de l'auteur, la Sibérie toujours...

      Supprimer
  31. Je l'ai noté pour le lire, un jour peut-être...

    RépondreSupprimer
  32. Oui j'ai lu les récits de Patrick Leigh Fermor qui sont parmi les plus beaux récits de voyage que j'ai lus... :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu parles! En écrivant mon billet j'ai appris que la fin du voyage allait être traduite et paraître en 2013! Il me reste à mettre la main sur le tome 2, c'est en cours ...

      Supprimer
  33. Ah tiens le revoilà. Ce voyage là à l'air intéressant mais ceci dit je ne me verrais pas entreprendre ce genre d'aventure. Ceci dit avec une bonne liste de livre et de la vodka... Et bien je pense bien que je le lirai celui-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les livres, oui... La vodka, euh...
      Tiens, je viens de terminer un autre des livres de Tesson, mais pour coupler avec un autre sur un thème proche, donc j'étais obligée. ^_^

      Supprimer
  34. Celui-là je l'ai noté depuis un bout de temps. Il ne me reste qu'à mettre la main dessus! Parce que la Sibérie ça m'attire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends! J'ai vu le lac Baïkal, c'est immense, incompréhensible. Quant à la Sibérie, impossible de réaliser l'immensité de ce truc là.
      Depuis j'ai lu deux livres qui se passent là-bas aussi.

      Supprimer
  35. Je l'ai et je le lirai en janvier... autant se conditionner et attendre le grand froid !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais attention! La vodka, avec modération... ^_^

      Supprimer
  36. Et dire que mon frère, qui a appris à lire à 30 ans, bref, en tombant amoureux d'une lectrice, a acheté et lu ce livre. Il faut absolument que je lui emprunte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un frère qui a appris à lire à 30 ans? Ou réappris?
      Mais c'est sûr que les lectrices ont de l'influence...

      Supprimer
  37. Je ne l'ai pas lu en entier mais ce livre restera toujours très important pour moi... Mon mari m'en a fait la lecture (le début donc...) en salle de travail d'accouchement ! Je garde la "vraie" lecture pour plus tard, peut-être quand je pourrai le lire à ma fille :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah j'aime quand une lecture (ou écoute, dans ce cas) est associée à un moment fort. Dans ce cas les deux restent liés en mémoire. Un peu comme un livre qu'on lit en voyage, il reste lié au pays.

      Supprimer
  38. Ton avis, et notamment cette phrase-ci : "Un journal au jour le jour, pas toujours passionnant, mais bourré de réflexions intéressantes sur la vie, les paysages, les lectures, la vie...De l'humour et de l’auto dérision.", me dissuadait déjà, mais les commentaires m'ont achevée ! Je n'ai décidément pas du tout envie de me lancer dans la lecture de cet auteur perçu comme si condescendant. L'aspect "au jour le jour" m'ennuie déjà par tous les passages "pas toujours passionnant[s]" qu'il promet (je préfère un journal plus sélectif), et le lieu ne me fait pas rêver actuellement (en été, peut-être ; en cette période de l'année où la neige (ma hantise) pourrait réapparaître traitreusement, je préfère ne pas tenter le diable).
    Tu cites Thoreau comme plus intéressant, donc je me contenterai de lui pour les réflexions (j'ai un petit livre en proposant des extraits à lire en 2013)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai encore un livre de lui à présenter, puis j'abandonne! Il fait de chouettes voyages, a quelques remarques qui me plaisent, mais c'est vrai que parfois on pourrait élaguer et se passer de quelques considérations. Mais quand même, ce Baïkal me fait rêver.
      Thoreau, oh oui, quand même! J'ai lu Walden, et de temps en temps lis un de ses essais, ça prend son temps... On attend tes impressions.

      Supprimer
  39. S'il lui manque des moufles de rechange, je veux bien lui en fournir ;p
    Ce que j'ai lu du livre (et notamment la liste de ses lectures - très condescendant envers Thoreau pour ce que je m'en souviens) ne m'a pas donné le sentiment que l'auto-dérision était son point fort. Cela devait être trop subtil ;)
    J'ai un de ses livres dans ma PAL et je m'en tiendrai là (si j'arrive à le finir).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il accepterait aussi visiblement de la vodka ou du thé. Cela réchauffe aussi.^_^
      Thoreau est bien sûr à part (hum, j'ai ses nouvelles à terminer, un jour...)
      Il me reste un billet sur un de ses livres (couplé avec un autre récit) et tu auras fini de souffrir, promis!!! Sûr que parfois ses remarques et opinions ne sont pas nécessaires. Mais il voyage dans de bons coins quand même...

      Supprimer
    2. J'adore ta conclusion : "il voyage dans de bons coins.." :D La Sibérie ne fait définitivement pas partie de mes projets de voyages, y compris à très long terme ! Les palmiers : ok. Le froid : no way :S

      La vodka et le thé n'habillent pas pour l'hiver ;p

      Bon réveillon !

      Supprimer
    3. Le froid, no way, je suis d'accord, on en me verra plus aux sports d'hiver, et même le Wyoming, pas l’hiver non plus! ^_^
      Pour la Sibérie, vue surtout à travers les vitres du train, ce fut : l'été!!!

      Supprimer
    4. L'été sibérien, ça correspond à quoi comme températures (juste par curiosité ;) ?

      Supprimer
    5. En juillet, je me souviens juste d'un peu de pluie à Irkoutsk, mais rien au sud du Baïkal. Températures d'après internet entre 10 et 24 degrés. Comme en mai sur Paris, ça va, quoi.
      Actuellement, dans les -24; -31, là ce n'est plus mon truc... ^_^

      Supprimer
    6. 10 et 24, ce n'est pas exactement la même chose ;p Donc, en gros, la Sibérie en été, c'est mon coin de France au début du printemps ;)
      Pas encore tout à fait convaincue cela dit, d'autant plus que lorsque je pourrai à nouveau voyager, j'ai en vue des destinations plus au sud (ou moins au nord).

      Supprimer
    7. En gros on peut dire ça! Je me souviens avoir porté des habits comme en mai, joli printemps, se couvrir le soir.
      Je préfère aussi les destinations où on ne porte que des T shirt, et ne connais pas Islande, Écosse, etc... Même si les Rocheuses l'été, ça peut offrir des surprises... glaçantes!

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !