lundi 1 mai 2017

Le syndrôme de Croyde 2 L'état sauvage

Le syndrome de Croyde 2
L'état sauvage
Marc Welinski
Daphnis et Chloé, 2017


Inutile de chercher, ce syndrome n'existe pas en réalité, il est sorti de l'imagination de l'auteur, pour le plus grand plaisir du lecteur. Cette pathologie conduirait des gens comme vous et moi à se transformer en criminels puis à refouler tout souvenir de l'acte.

Jean-Louis, directeur de l'école primaire de Chamonville, pense fortement à ce syndrome, après les décès 'accidentels' d'une jeune élève, puis de deux adultes dans les environs. La police conclut à des chutes accidentelles. Il se confie à Etienne, heureux époux de Virginie et père de deux fillettes.

Un démarrage classique pour un thriller plus qu'un policier (pas vraiment d'enquêteurs sur le terrain) raconté par différents protagonistes. J'en lis peu, tout ce que je leur demande c'est que l'histoire m'entraîne à tourner les pages sans souffler, qu'il n'y ait pas de scènes insoutenables, du sang, etc., et même si la dernière partie emmène là où on ne le pensait pas, je dirais mission accomplie.

En prime un camp de migrants à l'extérieur, occasion pour les habitants d'opposer leur avis sur le sujet.

20 commentaires:

  1. Tu n'as pas l'air extrêmement enthousiaste ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lis trop peu de livres à suspense pour en juger, je dis que c'est bien fait, bien imaginé, sans détails trop gore, centré sur quelques personnages, et que ça se lit sans le lâcher. Pas si mal, non?

      Supprimer
  2. Moi, j'en lis pas mal du noir à suspens, même un peu gore, pas gênant, tant que ce n'est pas gratuit. C'est peut-être pervers, mais ce type de lecture me détend ! Ce titre a l'air sympathique, mais pour une fois, je vais passer mon tour ... Il semble un poil trop classique ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Huum, classique je ne sais pas, je n'en lis pas assez. Je ne l'ai pas lâché, c'est bien fait, il y a une bonne idée de base, ça me va.

      Supprimer
  3. je passe aussi je n'arrive plus à lire les polars et autres thrillers, une impression de déjà lu me guette dès la dixième page

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que j'en lis de moins en moins... Pour les mêmes raisons, et aussi que je ne veux pas de détails trop cru (ou cruels).

      Supprimer
  4. Voui, bah, euh, ce n'est pas vraiment mon type de lecture et tu ne sembles pas emportée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une fois de temps en temps, j'aime bien découvrir.

      Supprimer
  5. A la limite, j'aurais préféré que ce syndrome existe. J'aurais trouvé ça fascinant comme fond d'intrigue (inquiétant, non ? haha).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais on peut se demander si... ^_^

      Supprimer
  6. Bien on dirait. Un polar qui se laisse lire c'est toujours bon à prendre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que c'est un minimum (pas trop mon genre de prédilection, en fait, alors autant que cela se révèle intéressant et palpitant - là ça l'est)

      Supprimer
  7. Tu m'as encore donné envie de lire un roman !

    RépondreSupprimer
  8. pas trop polar , pour ma part et tellement contente de pas alourdir ma mauvaise conscience, celle que je développe parfois devant l a longueur de mes listes de livres à lire absolument!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis aussi assez peu polar maintenant, là on pourrait dire suspense, une fois de temps en temps ça va.

      Supprimer
  9. Un bon polar ? Je suis toujours preneuse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, c'est ton créneau, ça devrait te plaire.

      Supprimer
  10. Ce serait facile ! Pouf, je te tue, et je ne me souviens de rien !
    Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le souvenir est refoulé mais peut revenir. Avec tous les dégâts possibles ...

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !