lundi 4 septembre 2017

The daughter of time / La fille du temps

The daughter of time
(La fille du temps, existe en poche)
Josephine Tey
Penguin Books, 1954


Truth is the daughter of time (la vérité est la fille du temps)
Francis Bacon


Il y a fort longtemps j'avais lu ce roman (et même relu) et jamais oublié le plaisir que j'en avais retiré. Jusqu'à ce que Sandrine en parle récemment, et en particulier de la passionnante émission anglaise Richard III, la fin d'une énigme. A vous d'aller scruter de près son billet fort complet.
Il me fallait donc le relire, et pourquoi pas en VO, tiens? Moins de 200 pages, je précise.

Car entre temps Richard II, Richard III et Henri VI ont croisé mon chemin grâce à Shakespeare. Oui, tous ces rois anglais plus ou moins cousins, la guerre des deux roses, bref, cette époque.
Avec dans le rôle du super méchant, du vilain plus plus plus : Richard III ! Pensez donc, il a fait assassiner ses deux jeunes neveux à la Tour de Londres!
Paul Delaroche, Les Enfants d'Édouard  (Musée du Louvre)
Mais d'où proviennent cette sinistre réputation et ces accusations? D'accord, un vrai méchant dans une tragédie shakespearienne, ça fonctionne du tonnerre, mais où Shakespeare a-t-il pris ses sources?

Et c'est là que Joséphine Tey est absolument géniale, car pour faire basculer l'opinion du lecteur peu familier d'histoire anglaise, elle utilise une méthode passionnante, celle d'une enquête menée de son lit d'hôpital par une vrai policier du Yard immobilisé par une blessure; lequel policier aura l'aide en particulier d'un jeune américain passionné, heureux de fouiner dans les livres récents et les documents d'époque.
Avec comme image de chevet, la photo de ce tableau
National Portrait Gallery, Londres
Rebondissements, recherches, explications, doutes, une vraie enquête, à plusieurs siècles de distance. Richard III est-il coupable? Et si non, qui? Pour vraiment en savoir plus, voir le billet de Sandrine.

Je précise que c'est absolument passionnant, et qu'il n'est pas besoin de s'y connaître en généalogie ou en histoire, cela reste fort clair.
Cerise sur le pudding, le tout est alerte, bien mené, et plein d'humour (british). De plus on y apprend à ne pas systématiquement croire les livres d'histoire (quelques exemples sont donnés)
Bref, une perle incontournable.

Un passage, au tout début quand les amis du malade l'inondent de livres.
"Le public parle du 'nouveau Silas Weekley ou du 'nouveau Lavinia Fitch' exactement comme d'une 'nouvelle brique' ou d'un 'nouveau coiffeur'. Ils ne disent jamais 'un nouveau livre, par' (...). Leur intérêt n'est pas dans le livre mais dans sa nouveauté. Il savent tout à fait ce que sera le livre."
Ou:
"Marta parut aussi scandalisée qu'une vie entière de théâtre et une heure de soigneux maquillage le lui permettait."
(traduction perso)

34 commentaires:

  1. Bon, c'est vilain ça! J'ai déjà fait quelques petites recherches sur Richard III... et je suis restée curieuse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fonce, tu découvriras autrement Richard III.

      Supprimer
  2. La façon dont cet inspecteur égratigne la littérature des années 50 est tout à fait saisissante tant elle pourrait mot pour mot être transposée aujourd'hui !
    Ma fille (qui lit 3 livres pas an) a dévoré ce livre dans le train de retour Souillac/Paris (pas le TGV, bien sûr...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai été frappée par l'humour présent dans ce livre, et bien évidemment en ces temps de rentrée littéraire je ne pouvais pas rater l'occasion de citer ce passage. ^_^
      Dévoré, pareil, et en VO écrit tout petit. Que du bonheur!

      Supprimer
  3. Je l'avais noté chez Sandrine, et en plus si tu dis que c'est drôle ! Et l'extrait que tu as choisi me semble vraiment d'actualité, en ces temps où les "révélations" de la rentrée tombent comme des petits pains ... Moi, je vais aller commander ce titre en ma librairie, en attendant que l'averse se calme !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Essaie aussi en bibli, on ne sait jamais.
      Oui, ce passage est tombé pile poil... (même si j'aime bien découvrir la RL)

      Supprimer
  4. Je ne suis pas sûre du tout qu'il soit pour moi ce livre là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Humour british, ça devrait te suffire! En plus c'est court. Alleeeeeez fais confiance à Sandrine et moi!

      Supprimer
  5. Je ne connaissais absolument pas ! Je prends note, ça semble très bien.

    RépondreSupprimer
  6. Une perle que je ne connaissais pas... (Goran : https://deslivresetdesfilms.com)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Goran( le retour), oui c'est une pépite!

      Supprimer
    2. Oui je sais la blogosphère est bien triste sans moi :-) (Goran : https://deslivresetdesfilms.com)

      Supprimer
    3. Oh non, on continue à s'amuser, mais c'est vrai qu'on a besoin de toutes les voix.

      Supprimer
    4. Je plaisantais :-) (Goran : https://deslivresetdesfilms.com)

      Supprimer
  7. Aaah chouette, je l'ai acheté il y a quelques semaines (en français hein). Le billet de Sandrine était emballant, le tien aussi, je vais donc essayer de ne pas le laisser moisir dans cette énorme PAL !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est Sandrine qui m'a rappelé ainsi mon désir de le relire, et j'en suis ravie.

      Supprimer
  8. Déjà noté chez Sandrine, du coup je considère que ma LAL s'en sort ce soir, mais bon, tu en remets une couche, je sens que je vais le caser vite celui-là !^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même pas 200 pages, et sûrement en VO sur liseuse, ça va aller!

      Supprimer
  9. Il est noté , j'aime beaucoup les livres sui tordent le cou aux idées reçues. Quelle chance de pouvoir lire en anglais!!! Dixit Luocine monolingue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (au fil des années j'ai essayé de maintenir le niveau anglais lu, mais je devrais bien épousseter tout cela!)
      Bonne lecture, alors.

      Supprimer
  10. Bonjour Keisha, je me contenterai de la VF. Je note ce roman car je suis très intéressée par cette période. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On suit très bien, il y a des tableaux généalogiques, mais on s'en passe aisément.

      Supprimer
  11. Puisqu'il est paru en français, je ne peux pas faire l'impasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas une sortie de l'année, il est sans doute en poche aussi.

      Supprimer
  12. j'avais lu un commentaire sur un blog et je l'ai lu en français of course, je suis moins positive que toi, j'ai aimé l'idée de ce roman, ça c'est formidable mais je suis un peu restée en dehors du roman ensuite, je ne suis pas parvenue à y croire, reste que c'est un joli tour de force

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que nos convictions oscillent (dans Henri VO Richard était vraiment un grand méchant, se débarrassant de tout ce qui était entre lui et le trône). Je te conseille le documentaire dont parle Sandrine, vraiment passionnant .

      Supprimer
  13. Là, bien sûr, le sujet me passionne ! mais je vois que les avis divergent de toi à Dominique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ecoute, tente le coup, tu verras bien (bien sûr que le sujet t'intéresse! ^_^)

      Supprimer
  14. Je note celui-ci aussi et vais lire le billet complet de Sandrine. Et c'est bien de ne pas devoir être ferré en histoire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas voulu être trop redondante avec le billet de Sandrine (qui a fait un bon travail). Je recommande la vidéo.
      Tous ces gens portant les mêmes prénoms et cousins ou frères, c'est sûr que c'est encore pire que les rois français, mais cela ne freine pas la lecture.
      De plus les personnages 'actuels' donnent de la vie et de la drôlerie au tout.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!