vendredi 10 novembre 2017

Afrique australe 2 : un peu de ville, un peu de gens

A regarder mes photos, il est clair que je n'aime guère prendre les gens en photo (surtout à leur insu), et que j'aime encore moins y figurer. Cependant en voici. J'y ajoute un peu de ville (sinon il n'y aurait que du paysage et du sauvage) et des rencontres en camping (donc en zone 'humaine' a priori)(mais le sauvage résiste là aussi)

Le voyage a démarré au Cap et son incontournable Montagne de la table (1085 m)(le Cap est au niveau de la mer). On peut y accéder par un sentier ou un téléphérique.

C'est là que tout le monde -ou presque- se fait photographier
Grande ville, dont j'ai surtout parcouru le centre moderne, les quartiers proprets (murs, clôture électrique, gardiennage) et le port.

Hommage à quatre prix Nobel de la paix

Un festival ce week end là
Plages superbes, oui, mais personne dans l'eau : l'océan Atlantique est trop froid!!! Je précise que durant les trois quatre premiers jours j'ai à peine quitté mon coupe vent bien doublé...

On visite les deux incontournables.

Simon's town :
Un petit air de Seychelles?
 C'est là que se sont installés il y a quelques années des 'penguins' (je sais, on est dans l'hémisphère sud, mais en anglais il n'y a que ce mot) qui ont proliféré, et il y a 20 ans se baladaient dans les rues de la petite bourgade. Depuis, tout est grillagé, contrôlé, payant, disneylandisé...
Maman et son petit, voir le plumage différent
Ensuite direction nord, ses vignes, ses orangeraies, sa 'vastitude'...
On traverse des petites villes, donc Calvinia. Fondée en 1851.300 km au nord du Cap, 970 m d'altitude.




J'ai craqué pour cette maison, plongée totalement dans l'ambiance de certains romans de Karel Schoeman. Les afrikaans, quoi.

Quant aux conditions matérielles du circuit, c'était camping! On ne montait pas les tentes, on ne faisait pas la cuisine, mais on était invité à partager les tâches tout de même. Lever vers 5 h 30, coucher vers 20 h 30, oui ça fait envie! Les premières nuits étaient froides, très froides!
Pique nique à midi

Le camion

Les tentes

Intérieur

Lors d'un arrêt en exploitation viticole
Les campings étaient corrects (piscine, petit magasin, etc...) et accessibles à des animaux dont parfois on se serait passé. Il valait mieux fermer les tentes. Dans le seul camping vraiment sauvage (juste des toilettes rudimentaires 'au fond du jardin', découverte d'une soulifuge (vous allez préférer que je ne donne pas de photo)(ça a 8 pattes, donc c'est ...), un bestiau immonde et vraiment gros, qui a terminé au menu d'un oiseau.

Un pique nique dans un parc. Un petit renard du Cap nous tourne autour, attendant patiemment qu'on lève le camp pour voir si on a laissé de la nourriture (même pas en rêve!)
 Pique nique au vrai milieu de nulle part! Pas d'autre ombre. Pas de WC.

 Ensuite ce qui pouvait être aperçu dans les terrains de camping à proximité des rivières
Pas question de faire trempette dans le fleuve
Mais on a pique niqué les pieds dans l'eau (il paraît que les crocos ont besoin de plus de profondeur, pour entraîner leurs proies haha!)
Question communication, aléatoire!

Quelques bestioles de ci de là dans les campings
Moins amusant

Ne pas nourrir les animaux


Pintade

Mangoustes rayées nettoyant la poêle (c'est la fête!)
Phacochère bien cool
Dans le dernier camping, gare à la bande de singes très très rapides pour voler les tartines, et qui se sont bien amusés avec la tente et le hamac des voisins (que du bonheur!)

Terminons provisoirement avec nos accompagnateurs, chauffeur, cuisinier (miam!) et guide.

On venait d'écraser la tête du serpent, mort sous nos yeux : belle bête quand même

Il a fallu des jours pour découvrir les tresses rasta sous le bonnet du cuisinier

L'équipe! Un tropique vraiment encore au milieu de nulle part

On s'est fait flasher au Botswana

54 commentaires:

  1. Je n'ai pas pu résister et je suis allée voir la photo du soulifuge. Beurk ! Trop de bestioles dans ton voyage, je suis une petite nature, j'aurais été sur mes gardes tout le temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jamais vu un bestiau aussi immonde! Inoffensif semble-t-il... Heureusement on l'a découvert le matin au départ et pas le soir en s'installant...

      Supprimer
  2. On aurait pu se croiser sous la panneau du tropique du capricorne. C'est trop drôle que de passer cette ligne imaginaire à pied !!!

    Merveilleux souvenir, l'Afrique du Sud

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'après mes calculs, ton voyage a eu lieu quelques jours avant les mien. Tu confirmeras que de toute façon ces coins sont peu fréquentés. Et je constate que mes photos sont mélangées, en tout cas elles mélangent les pays.

      Supprimer
    2. Je suis partie précisément du 4 au 17 octobre. J'ai particulièrement apprécié le caractère confidentiel de ce voyage. La Namibie est un pays jeune, et qui s'ouvre tout juste au tourisme, mais qui ne semble pas vouloir se diriger vers un tourisme de masse comme d'autres pays. Et c'est heureux.Ce pays se mérite, car difficile d'accès, les routes( ou du moins les pistes) ne sont pas confortables. Mais quel bonheur de ne pas être confrontée à la foule et de pouvoir profiter ce ce pays en toute intimité avec la nature et les gens qu'on y rencontre. Tout cela a un coût, bien sûr , c'est dérisoire devant les émotions que l'on éprouve.J'aimerais beaucoup que ce pays ne soit pas dénaturé par des hordes de touristes et qu'il conserve sont caractère exceptionnel

      Supprimer
    3. Mon voyage a eu lieu du 5 au 27, mais nous ne sommes rentrés en Namibie que le 12. A voir tes photos, on a vu en gros les mêmes points, tu as sans doute plus fignolé certaines parties (par exemple je n'ai pas assez vu Swapkopmund, on n'a pas vu Windhoek, et pas d'avion au dessus des dunes, et pas de visite chez les petits léopards.)
      Pas vraiment beaucoup de touristes, surtout au sud. j'ai aussi remarqué une attention portée à la préservation de la nature. Pourvu qu'ils demeurent sages et ne s'ouvrent pas au tourisme de masse (en dépit des atouts certains) car le pays a d'autres ressources je pense.

      Supprimer
  3. Brrr, je suis comme Aifelle,et toutes ces bestioles, à huit pattes, ou un peu moins, voire sans pattes du tout, ce n'est pas mon truc ! Je les préfère en images !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'auras que les images! Tout s'est bien passé, et finalement dans le groupe, la grosse peur était celle des moustiques (la malariaaaaaaaaa, au secours!) mais on était en saison sèche, donc ils n'étaient pas vraiment présents (tant mieux)

      Supprimer
  4. Les trucs avec des bestioles, petites ou grandes, ce n'est pas trop mon truc (surtout en camping! ), mais j'aimerais bien voir Capetown un jour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les bestioles ont sans doute plus peur des humains que l'inverse (mais on n'aime pas qu’elles s'approchent)
      On n'est pas restés longtemps au Cap, on s'est baladés autour d'ailleurs, mais la ville semble intéressante, avec de l'Histoire! Elle m'a paru très vivante (le centre)

      Supprimer
  5. à cause de toi j'ai relu deux romans sur l'Afrique du sud et du coup je vais faire des billets sur le sujet
    tu as une sacrée influence !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M'en parle pas, je vais lire un polar se déroulant au Cap (histoire d'avoir peur rétroactivement)
      J'attends tes billets!
      (côté influence, sache que je viens de lire le dernier Mendelsohn, merci qui? ^_^)

      Supprimer
    2. Ah bon, tu va enfin lire Caryl Ferey ?

      Supprimer
    3. Non, pas Caryl Ferey (ni Don Meyer) ^_^

      Supprimer
  6. Le Cap et la Montagne de la Table, ça me fait toujours penser à mon Agatha Christie préféré : L’homme au complet marron ! Si tu l’as lu, tu sais pourquoi, sinon… What are you waiting for ? XD

    Purée les crocodiles ! Moi qui ai la phobie des reptiles… Même juste les pieds dans l’eau y’aurait pas eu moyen !

    Et tu as vu Pumbaaaaaa (oui quand on me parle phacochère je vois tout de suite Pumbaa, bonjour j’ai 5 ans).

    En tout cas l'Afrique du Sud me fait rêver (malgré sa haute teneur en reptiles). A cause d'Agatha justement :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu TOUS les Agatha Christie, et sans doute même relu cet Homme au complet marron.Oui, il y a de l'Afrique du sud, je viens de voir ça.
      En fait les photos proviennent aussi de Namibie, un peu de Botswana et Zimbabwe (un autre billet)

      Supprimer
  7. Aaah mais j'adore tes photos et ton reportage !! Un voyage qui fait vraiment envie (étonnant ce froid tout de même, c'est le sud ou c'est pas le sud ??) (en passant, j'ai une nouvelle doudoune ultra-light Uniqlo qui fait des miracles !), qui fait vraiment envie donc, jusqu'à ce que je tombe sur le passage du solifuge (j'ai vu une photo, les limaces sont mes amies) ! Aaah, et excellent le panneau wifi !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le sud du sud, donc comme le nord du nord, c'est à dire que plus on allait au nord, plus on avait chaud...
      Ces doudounes légères, peu d'espace requis dans les bagages, j'en veux!
      Oui, le machin, à côté les limaces c'est super sympa...
      Et j'ai passé trois semaines sans internet!

      Supprimer
  8. Merci pour ce compte-rendu de ton voyage. Moi qui aime beaucoup voyager, tu me fais découvrir des espaces inconnus !
    Bon weekend.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te recommande la Namibie, si tu as peu de temps disponible.

      Supprimer
  9. Mais ou es-tu ? :-) (Goran : https://deslivresetdesfilms.com)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En France, où il pleut.
      Mais en octobre j'étais en Afrique du sud/Namibie/Botswana/Zimbabwe, pas de pluie, et du soleil!

      Supprimer
    2. Je voulais dire sur le photos :-) (Goran : https://deslivresetdesfilms.com)

      Supprimer
    3. Ha oui! Je n'aime pas qu'on me prenne en photo. Il existe des photos où j'apparais, mais si rares, et pas présentées ici.^_^

      Supprimer
  10. Réponses
    1. Je le reconnais! Mais c'est abordable, en 15 jours on peut déjà découvrir la Namibie, très dépaysant.

      Supprimer
  11. Petit reportage très sympa, bon je n'aurai pas aimé croiser les bestioles rampantes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait on n'en a pas tellement rencontré!

      Supprimer
  12. Quel voyage ( et quelle ambiance ;). Comme tout le monde, je préfère les grosses bêtes ( sans trop de dents ). Et c'est vrai que tu donnes sérieusement envie de (re)lire des romans se situant en Afrique du Sud ! ( un roman policier de Deon Meyer par exemple :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les grosses bêtes (de loin, et genre ruminants) sont plus sympathiques a priori.
      Pareil, je vais sans doute lire des romans s'y déroulant.

      Supprimer
  13. tes photos font très vraies un peu trop côté petites bêtes .. merci pour ce moment de partage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y aura une suite, sans bestioles, avec du plus gros.

      Supprimer
  14. c'est bluffant! Par contre, moi qui rêve d'Afrique du Sud (serpents compris!), pour le camping... j'aurai du mal... c'est courageux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Fermez bien les tentes" nous a-t-on répété! En fait on n'était pas tout seuls en général, ça tient les bêtes à l'écart (elles demeurent prudentes)

      Supprimer
  15. Coucou,
    merci pour les billets sur ton voyage
    Des animaux des paysages et des personnes
    Un voyage enrichissant sans aucun doute.
    Moi désormais c'est la peur en avion qui me coupe ... les ailes.
    Bisous et bon WE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage pour la peur en avion. Reste le train, ou alors des stages pour moins avoir peur?

      Supprimer
    2. Oui où alors un méga décontractant avant le vol :-S
      J'essaye d'y travailler...
      Bon dimanche bisous

      Supprimer
    3. Eviter de se droguer avec des médocs, si possible! ^_^

      Supprimer
  16. Je suis en train de relire Bouvier, l'usage du monde. Lui, aussi voulait intégrer des photos dans son récit de voyage... LEs tiennes sont très belles ! Et quelle atmsphère bien rendue pour les Afrikaans !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'usage du monde... Je l'ai lu et aussi un bouquin de photos prises à ce moment là, essaie de le trouver, ça complète.

      Supprimer
  17. Un très beau voyage! Cela fait bien envie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dis donc, qui voyage le plus? ^_^ Je te conseille cette destination.

      Supprimer
  18. ah !! Karel Shoeman... évidemment que tu y as pensé !! Bravo pour ces photos... sauf celle du serpent qui m'a fait sursauter (enfin je suppose que c'en était un, j'ai vu un truc fin qui ondule j'ai vite passé et attendu que mes battements de coeur se calment... oui, je suis une vraie phobique !!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolée pour le serpent...
      Oui Schoeman hélas je n'ai pas eu le temps de chercher des titres non lus.

      Supprimer
  19. Sympa d'avoir croisé Pumbaa. J'ai le souvenir d'un animal plutôt gentil mais à la peau recouverte d'une sorte de fibre de coco pas tres agréable au toucher.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue ne pas m'être approchée de la bête...

      Supprimer
  20. Merci de nous faire voyager à tes côtés !
    Concernant la fermeture des tentes, tu sais que même en France il vaut mieux vérifier à deux fois que c'est fait. Sinon, tu peux te retrouver avec 1cm d'eau dans tes baskets toutes neuves !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En France aussi il y a des éléments indésirables, je suppose. Sans parler de la pluie, alors?
      (on sent le vécu, dis donc, le coup des baskets? ^_^)

      Supprimer
  21. Waox, un immense merci pour ce partage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien, je suis la première à rêver à nouveau.

      Supprimer
  22. Sacré périple que tu as fait là ! Veinarde ! De mon côté, j'envisage, pour mes 50 ans (donc dans 4 ans 1/2 !) de m'offrir un safari mais sans doute côté Kenya, Tanzanie. Par contre, je tremble d'avance des bestioles potentielles (j'ai une frousse bleue des serpents). Oui, frousse bleue et dégoût des rampants et des bêtes qui ont plus de 4 pattes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Kenya, Tanzanie, tu verras les mêmes animaux, pas de souci. Et puis tu peux loger en bungalow ou hôtel, donc moins de bestioles non désirées (même si je t'avoue que je n'ai pas été gênée)

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!