lundi 12 février 2018

Les couleurs de nos souvenirs

Les couleurs de nos souvenirs
Michel Pastoureau
Points  Seuil, 2010



Quant j'ai acheté ce livre (en 2015) je savais que je voulais découvrir l'auteur, peut-être pas avec ce titre, je pensais plutôt à Bleu, histoire d'une couleur (ou noir, ou vert) mais finalement ce petit poche s'est révélé être une excellente introduction à l'univers de l'auteur.

Quatrième de couverture (moins détaillée que celle de la première édition, tant mieux), mais très bien, pas besoin de la réécrire.
Que reste-t-il des couleurs de notre enfance ? Comment la couleur s'inscrit-elle dans le champ de la mémoire ? Comment est-elle capable de la stimuler ou de la transformer ? Pour tenter de répondre à ces questions, Michel Pastoureau nous propose un journal chromatique s'étendant sur plus d'un demi-siècle (1950-2010). Souvenirs personnels, notations prises sur le vif, propos débridés, digressions savantes, ce livre s'attache aux différents domaines où la couleur intervient : vocabulaire et faits de langue, mode et vêtements, objets et pratiques de la vie quotidienne, emblèmes et drapeaux, monde du sport, art et littérature.

Tour à tour ludique, poétique ou nostalgique, ce journal souligne combien la couleur est un lieu de mémoire, une source de plaisirs et plus encore une invitation au rêve.

Dès le départ il était clair que le côté autobiographique serait présent, et ce livre possède la saveur d'une enfance et adolescence parisiennes des années 50 et 60, abordées au fil de chapitres tels Le vêtement (ah les jeans), La vie quotidienne, Les arts et lettres, etc. Où l'on apprend que deux élèves furent renvoyées chez elles car elles avaient osé porter un pantalon rouge!, quelle est la couleur préférée de l'auteur (le vert) et celle de la majorité des occidentaux, son peintre préféré (Vermeer), comment un souvenir de couleur peut se révéler faux, le merveilleux souvenir d'un cadeau, le stylomine à quatre couleurs...

Le livre, plutôt court, fourmille de détails, de réflexions, parfois érudit mais toujours accessible, et parcouru d'un humour de bon aloi.

J'ai découvert avec étonnement combien ces études sur la couleur dont Pastoureau est le spécialiste n'ont pas été 'faciles et estimables' au départ et comment tout a commencé pour lui en classe de dessin de quatrième, avec l'héraldique.

Encore une fois, c'est un essai qui déchaîne mon enthousiasme!

34 commentaires:

  1. Michel Pastoureau est passionnant. J'ai un beau livre sur les couleurs, tu me donnes envie de le ressortir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens juste d'en emprunter un de l'auteur à la bibli! J'aime ces livres où on apprend plein de choses sans s'ennuyer.

      Supprimer
  2. tu es en train d'abandonner les romans pour les essais , je pense que tu fais les deux avec la même boulimie de lecture que je te reconnais

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, boulimie, et je ne fais pas exprès de privilégier les documents, c'est juste comme cela, quand je reviens de la bibli, je le constate.

      Supprimer
  3. Oui, c'est amusant de voir que tu lis plus de documents que de romans. Le thème ne m'intéresse pas même si je pense qu'effectivement les couleurs et l'enfance sont très liées ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les couleurs sont importantes dans la vie de tous les jours, les codes, tout ça.

      Supprimer
  4. Pastoureau c'est toujours un plaisir et ce petit essai me tente bien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est mon premier, et je viens d'en emprunter un à la bibli!

      Supprimer
  5. J'avais repéré ses livres sur une couleur, mais ce petit volume me semble très bien aussi ! Je ne sais pas trop si j'ai des souvenirs de couleurs précis, il faudra que je réfléchisse à la question!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas lu ses livres consacrés à une seule couleur, mais là je suis ravie, ce n'est pas trop trop pointu, et on a ses souvenirs...

      Supprimer
  6. J'ai suivi un chemin de lecture inverse de toi, d'abord les couleurs, les souvenirs m'attendent. Pour les couleurs, j'ai regretté d'avoir acheté en format poche, les grands formats sont splendides car les chapitres sont illustrés d'oeuvres d'art, photographies, etc...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces beaux bouquins m'attendent à la bibliothèque! Evidemment ils ne m'appartiendront pas...

      Supprimer
  7. Si on aime les couleurs, le premier Pastoureau lu sur le sujet conduit à lire tous les autres, d'après mon expérience. J'ai apprécié les aspects personnels de celui-ci et, comme Marilyne, je te recommande le grand format (en librairie ou en bibliothèque) pour Bleu, Noir, Vert, Rouge, les illustrations sont un régal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu penses bien que je vais plonger dans le bon rayon de la bibli, d'ailleurs j'en ai emprunté un (récent) samedi dernier!

      Supprimer
  8. Curieuse de cet auteur au rayon couleur verte...
    C'est bizarre mais j'ai pas de réels souvenirs de couleurs...
    Le kaki de mes jambières tricotées par ma mère ...
    Le vert de ma combinaison des années 80
    Oui des couleurs qui reviennent par les photos polaroid de nos souvenirs.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai des souvenirs de couleurs, j'aime le vert, en plus.
      Tu vois bien que toi aussi.
      Bises.

      Supprimer
  9. J'ai lu et bien sûr aimé Bleu. Ce titre-ci doit être bien intéressant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie d'avoir commencé par celui-ci, et depuis hier je suis dans son dernier, une sorte de suite. Après, j'attaquerai ceux dédiés à une seule couleur.

      Supprimer
  10. Pastoureau et ses couleurs me tentent depuis longtemps... ton billet est très convaincant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que celui-ci est parfait pour découvrir l'auteur.

      Supprimer
  11. Je connais cet essai mais pas encore lu. Tu as déchainé aussi mon enthousiasme :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais sans doute en remettre une couche (de peinture colorée?) car je suis en train d'en lire un autre.

      Supprimer
  12. Je sais que cet auteur écrit sur les couleurs, mais ça ne m'a jamais tenté.
    J'ai vu ses livres au Louvre Lens ce dimanche. J'ai hésité à en acheter un, puis j'y ai renoncé.
    Bon mardi gras.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Va plutôt fouiner dans ta médiathèque, il y en aura. Et puis je pense que celui que je présente est très bien pour aborder le sujet.

      Supprimer
  13. J'aime tellement la variété de tes lectures !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu comprends pourquoi il ne faut pas me lâcher dans une librairie! ^_^

      Supprimer
  14. Tiens, original comme lecture ! Peut-être que ce serait plus le genre de documentaire que je suivrais volontiers à la télé plutôt, avec exemples et anecdotes. J'ai vu que Arte avait diffusé un reportage sur le pouvoir de la musique pour ressusciter des émotions et des souvenirs chez les personnes très âgées, voire atteinte d'Alzheimer. J'ai raté l'émission, hélas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et en replay? Cela m'intéresserait aussi.
      Quant aux livres de pastoureau, là je lis une 'suite' et je m'amuse bien (tout en réfléchissant)

      Supprimer
  15. IL a aussi déchaîné mon enthousiasme. C'est un coup de cœur pour moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors tu peux lire la 'suite' qui vient de paraître (dans ma bibli en tout cas) en 2017.

      Supprimer
  16. Réponses
    1. N'hésite pas, c'est très agréable à lire, et à l'intersection de plusieurs genres de livres.

      Supprimer
  17. De lui j'ai beaucoup aimé son Petit livre des couleurs. Celui-ci a l'air tout aussi bien !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sens aussi que je vais continuer avec lui, tranquillement.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!